Démarche HQE

La chape fluide anhydrite répond aux demandes actuelles de la construction : maîtrise des coûts et des plannings de construction, amélioration de l’esthétique, des conditions de travail et respect de l’environnement.

La démarche « Haute Qualité Environnementale (HQE) » vise à la réalisation de bâtiments sains et confortables dont les impacts sur l’environnement, évalués sur l’ensemble du cycle de vie, sont les plus maîtrisés possibles.

 

Eco construction

Le composant principal du liant, qui est le sulfate de calcium, ou plus communément appelé anhydrite, n’est pas prélevé dans le milieu naturel, mais est un sous-produit de la fabrication d’acide fluorhydrique (fluoro-anhydre).

Les procédés de fabrication du liant ne rejètent ni poussière, ni CO2, et sont très peu consommateurs d’énergie (le raffinage du fluoro-anhydre ne nécessite aucune cuisson). La fabrication du liant ne produit aucun résidu. Pour environ les deux tiers, le mortier de chape fluide anhydrite est constitué de matériaux locaux (sable, eau). Leur transport jusqu’à la centrale à béton, puis jusqu’aux chantiers, ne conduit  par à une forte dépense énergétique.

Grâce à de hautes résistances mécaniques, la chape fluide anhydrite autorise, sans armature métallique, ni ajout de fibres, une économie sur les épaisseurs de matériaux de l’ordre de 15 à 30% (environ 20 kg de matériaux en moins par m3) et donc un impact sur l’environnement beaucoup plus faible ainsi que des économies induites sur les structures porteuses, plus particulièrement dans les immeubles à étages.

Le mortier est livré prêt à l’emploi immédiatement avant application, il n’y a donc sur site aucun stockage de matériaux ou de matériel. Grâce à sa technique sans ponçage, il n’y a réellement plus de poussières, ni déchets de chantier (résidus de ponçage, matériaux non consommés, emballages ou suremballages).

Aucune grue n’est nécessaire (pompage jusqu’au douzième étage). Grâce à une productivité exceptionnelle : jusqu’à 1 500 m2 par jour pour une équipe, et chantier accessible à partir de 72h après coulage. La chape fluide anhydrite réduit les délais de construction.

 

Eco gestion

La chape fluide anhydrite est compatible avec tous les systèmes de chauffage à faible impact environnemental (géothermie, pompe à chaleur, chauffage solaire). Présentant une conductivité thermique très élevée (2,5 W/m.K, test suivant protocole CSTB). Une faible épaisseur (seulement 30 mm au dessus du point haut du système) et un parfait enrobage des éléments chauffants, la chape fluide anhydrite améliore le rendement thermique des planchers chauffants pour plus d’économie et de confort (une montée en température plus rapide, une régulation plus fine, permet d’abaisser la température du liquide caloporteur des planchers chauffants).

Le gain de deux degrés environ sur la température du liquide caloporteur des planchers chauffants conduit à une moindre usure des systèmes de chauffage.

 

Confort

En raison de la plus forte conductivité thermique et de sa faible épaisseur, l’utilisation de la chape fluide anhydrite en enrobage de planchers chauffants conduit à une plus grande homogénéité de la température au sol pour plus de confort (montée en température plus rapide, régulation plus fine). Parfaitement non-hygroscopique, la chape fluide anhydrite ne stocke pas l’humidité.

La chape fluide anhydrite peut être utilisée en chape flottante sur tous les isolants de sol acoustiques. Elle permet d’apporter une isolation acoustique aux bruits aériens et aux bruits d’impact, indépendamment du revêtement de sol utilisé, et par conséquent durable dans le temps.

D’une parfaite planéité, sans joints de fractionnement jusqu’à plus de 1 000 m2 (300 m2 sur plancher chauffant), la chape fluide anhydrite préserve l’esthétique des revêtements de sols de trous joints disgracieux.

La chape fluide anhydrite ne produit aucun dégagement de Composé Organique Volatile (COV), elle ne nécessite pas de ponçage après coulage préserve la qualité de l’air des chantiers.